Qu’est-ce que l’Analyse Bioénergétique ?

L’Analyse Bioénergétique est une forme de psychothérapie holistique qui considère l’être humain dans sa globalité, prenant en compte autant sa dimension psychique que somatique. Elle œuvre à sa libération et à son unité en combinant un travail corporel à une approche verbale.

L’Analyse Bioénergétique accorde une place essentielle au corps et aux émotions. Elle s’inscrit dans une compréhension de la personne qui fait reposer l’intégration et la continuité du corps et du psychisme sur l’existence de facteurs énergétiques communs. Littéralement le terme même d’ « analyse bioénergétique » renvoie à observer et analyser comment une personne gère son énergie : comment elle la régénère mais aussi comment elle la dépense, et comment modifier un équilibre et un fonctionnement insatisfaisants afin de retrouver la santé et le bien-être.

Tout processus psychique s’enracine dans un processus physiologique et les affects comme les fantasmes s’étayent sur une vie organique sous-jacente. De la même façon, nos comportements, notre affectivité, nos représentations influencent en retour notre vie somatique.
Toute émotion peut ainsi être observée à partir de modifications corporelles (posture, motricité, coloration de la peau, …) comme à partir de phénomènes psychologiques (attitude, comportement, verbalisation, …).

Le travail corporel aura pour but la résolution des tensions musculaires chroniques et la libération des émotions refoulées

Pour l’Analyse Bioénergétique, les blocages corporels inconscients (tensions musculaires chroniques, verrouillage des articulations, altération de la respiration, …) sont un témoignage de l’histoire de la personne et des défenses qu’elle a édifiées pour s’adapter à son environnement.
Le travail corporel aura pour but la résolution des tensions musculaires chroniques et la libération des émotions refoulées, le travail verbal permettra leur élaboration psychique.

Le corps et l’esprit s’influençant l’un l’autre de façon permanente, la mobilité corporelle sera toujours mise en rapport avec la mobilité émotionnelle : cette approche thérapeutique globale nous paraît essentielle afin d’amener le patient à intégrer durablement de nouveaux comportements dans sa vie.

Permettre au patient une réappropriation progressive de lui-même et de ses potentialités (besoins et désirs refoulés, vie émotionnelle et affective retenue, ressources énergétiques épuisées, mobilité corporelle entravée, estime de soi perdue, …) afin de lui restituer sa pleine capacité de sentir, d’éprouver, d’aimer et d’agir, telle paraît bien être la perspective thérapeutique première de l’Analyse Bioénergétique.

Historique de l’Analyse Bioénergétique

Résumé à partir de « L’Analyse Bioénergétique », Guy Tonella, Coll. Essentialis, Paris, Morisset, 1994.

L’Analyse Bioénergétique est basée sur la théorie psychanalytique de Sigmund FREUD et sur l’analyse caractérielle telle qu’enseignée par Wilhelm REICH puis développée par Alexander LOWEN.

Sigmund FREUD faisait remonter les souffrances psychiques actuelles (angoisse, dépression, inhibition, phobie, obsession, …) aux conflits infantiles non résolus ; ces conflits étant maintenus dans l’inconscient par le refoulement des représentations et des affects qui leur étaient associés (peur, colère, tristesse, désespoir,…). Sa méthode thérapeutique, la psychanalyse, proposait de parler librement de manière associative, pour remonter jusqu’aux souvenirs pénibles oubliés et contre lesquels le patient luttait et se défendait pour ne pas souffrir, ce qui paradoxalement bloquait sa vie actuelle.

Wilhelm REICH poursuivit en démontrant que ces conflits infantiles provoquaient également des réactions physiques, corporelles, sous la forme de tensions musculaires chroniques destinées à bloquer et retenir les émotions provoquées par le conflit. Ces tensions musculaires en se chronicisant continuaient à restreindre la vie émotionnelle et affective des patients jusqu’à plus tard dans leur vie adulte, réduisant du même coup leur spontanéité, leur expressivité et appauvrissant leur capacité d’amour et de contact avec les autres. A la longue, ces tensions produisaient des symptômes organiques (affections articulaires, circulatoires, digestives, cardiaques, …) qui se manifestaient sous la pression d’un organisme comprimant ses organes, perturbant ainsi leur fonctionnement.

Ces tensions musculaires chroniques pouvaient également provoquer des troubles psychosomatiques (rhinite, asthme, ulcère, colite, hypertension artérielle, affections cutanées, …), les impulsions réprimées retournant se décharger dans les organes au lieu de s’extérioriser dans l’expression émotionnelle et dans l’agir.
Reich proposa d’élargir le seul abord psychologique et verbal mis en œuvre dans la psychanalyse par un travail corporel destiné à résoudre les tensions musculaires et posturales construites depuis l’enfance en réaction aux conflits, et libérer ainsi les énergies emprisonnées.

Alexander LOWEN, élève puis patient de Reich, structura les découvertes de Reich en décrivant différents caractères correspondant aux types d’organisations défensives mises en place. Celles-ci variaient suivant les époques de l’enfance au cours desquelles étaient apparues les difficultés de développement et correspondaient à un besoin spécifique de l’enfant qui n’avait pu être satisfait. Lowen créa dans les années 1950 la méthode thérapeutique : l’Analyse Bioénergétique, et fonda en 1956 l’Institut International d’Analyse Bioénergétique.

Espace psychocorporel

Le travail en Analyse Bioénergétique est réalisé dans cet espace.